Ambiance du jour

Ambiance du jour

accueil

lundi 16 avril 2018

La passion des lis...


Mon engouement pour les roses et les hydrangeas n'a pas faibli bien au contraire. 
 De nouvelles variétés ont été installées à l'automne, mais depuis l'été dernier
j'ai une passion pour les lis.
Depuis des années, je croyais que cette fleur était délicate et difficile à obtenir.
Mon expérience récente a prouvé que ce lis délicieux était accessible et après
mes succès avec les hybrides asiatiques, j'ai envie de poursuivre
l'aventure avec cette grande famille fascinante.






Pour l'été à venir, j'ai retenu un lis asiatique dans une teinte plus foncée que celui que vous
découvrez, pourvu de fleurs en coupes dressées, dotées de six pétales
bicolores, bordeaux et blanc.
Dans la gamme des lis orientaux, j'ai opté pour une variété que j'espère remarquable
et délicieusement parfumée, pourvue de fleurs en coupes ouvertes, dressées, 
 de grande taille, blanc nacré ourlé de rose tendre.





Début juillet, nous découvrirons un lis Longiflorum chargé de fleurs en trompettes
parfumées, rose fuchsia foncé, pour peupler un massif aux abords de la maison
afin de profiter de ses fragrances à la tombée de la nuit.


Ces trois variétés supplémentaires ne seront pas plantées directement dans le sol comme 
 l'an dernier mais en pot.
La raison ?
Pour introduire les potées fleuries aux endroits idéaux, la tête des fleurs au soleil et 
 leurs pieds à l'ombre.
Les bulbes vont séjourner une année dans le container. 
En automne, ils seront dépotés et installés en pleine terre.


Pour installer les bulbes dans le confort, j'ai utilisé des containers de belle taille, 30 cm de
diamètre et 35 cm de hauteur.
Au fond du pot, une couche de graviers assure le drainage. 


Les bulbes sont posés sur un lit de 10 cm d'épaisseur, composé de sable, de tourbe blonde  
 et terreau enrichi d'un engrais à diffusion lente.


Le lis oriental est posé sur un lit de terre de bruyère enrichie en potasse organique.



Les cinq bulbes de lis asiatiques sont plantés dans un container de 35 cm de diamètre.


Les potées séjournent à l’extérieur, au soleil le matin, arrosées de temps en temps
si madame la pluie ne se lâche pas. 
Le lis pousse rapidement, depuis leur mise en terre le 15 mars, ils sont déjà sortis de terre.


Depuis les agapanthes sont sorties de leurs abris et se pavanent au soleil.






Si le lis est facile à obtenir, il faut traquer sans relâche leurs ennemis qui peuvent se présenter
sous la forme d'une limace friande des jeunes pousses ou du fameux criocère
 du lis, un insecte habillé d'une carapace rouge, aux allures
sympathiques mais redoutable.
En fait, les criocères adultes ne causent pas les plus gros dégâts, mais les larves,
ces petits vers qui se nichent sous les feuilles engloutissent
rapidement le feuillage et les boutons.
Pour les combattre, toute l'année, la chasse est ouverte...


Pour le plaisir, je vous offre les ambiances peuplées de lis et hydrangeas.


Les nouveaux lis seront installés dans un massif en préparation...


 ....habillé d'un érable... 


...d'une spirée japonaise à fleurs blanches...


...d'un brunnera macrophylla en bordure...


...d'un géranium vivace florifère...


...d'un cornus mas en fond de massif...


Le massif abrite cet hydrangea macrophylla à têtes plates roses, une merveille de délicatesse.
Ses fleurs arrivent à maturité au début de l'été et...


....en automne, son feuillage prend des teintes chatoyantes....


Le moment est venu de se séparer mais pas avant de vous dire à très vite pour de
nouvelles découvertes.
~~~~~~~~~
En 2018, ma passion pour les lis est toujours intacte et selon le procédé évoqué dans ce 
billet, j'ai planté en pot de nouvelles variétés acquises chez Baumaux.
Dès que les nouvelles espèces ne seront plus un rêve mais une réalité, je vous offrirai
leur quintessence.

"Tous nos rêves peuvent devenir réalité si nous avons le
courage de les poursuivre".

Walt Disney....


Je vous souhaite de profiter des douceurs de l'existence et comme "Balou" 
"Soyez heureux".


Bye, bye...A plus...
💗💗💗

mercredi 28 mars 2018

Nouveaux semis, supports nouveaux


Dans le courant du mois de mars, j'ai effectué des semis de plantes annuelles dans
des supports nouveaux.
Si ces supports sont nouveaux pour moi, depuis un certain temps, ils sont
commercialisés.
C'est donc la première fois que j'utilise ces plaques de culture, comportant 60 alvéoles.




Pour obtenir une bonne levée des graines, j'ai préparé un mélange à base de terreau "spécial semis".
Trop fin et trop léger, je n'utilise jamais pur ce substrat.
Pour éviter le compactage, un bon tiers de sable de rivière est rajouté.
Chaque cellule est remplie de ce mélange jusqu'à 3 mm du bord.
Les graines posées dans chaque alvélole sont recouvertes d'une fine couche de terreau tamisé.
Pour tasser la terre dans chaque cellule, j'ai utilisé un bouchon de champagne.
Peu importe le millésime.😋
Pour l'arrosage, les plaques sont mises à tremper de temps en temps, de manière à
ne pas bousculer les graines posées à la surface du sol.


Les semences utilisées appartiennent à des plantes frileuses, fragiles,saisonnières réclamant 
 une attention particulière avant d'intégrer les massifs autour du 10 mai.
Ces espèces sont cultivées sous abri .


A présent, les graines ont levé, les jeunes plantules ont besoin de quelques jours
supplémentaires avant d'être manipulées et installées dans des godets.
Le système racinaire n'est ni robuste ni suffisamment puissant pour tenter
une intervention sans dommage.


Pour que les parterres restent attrayants de juin aux gelées, les plantes 
   annuelles sont indispensables.
Elles contribuent au décor et au charme du jardin pendant cette période de vacances
où nous recevons les amis, la famille.
Les pétunias, les sauges, les bégonias sont toujours très gratifiants en bordure du massif.
J'ai déposé une graine enrobée de pétunia dans chaque alvéole.


La variété de sauge "Rhéa" a fait ses preuves depuis fort longtemps, et chaque été je vante à qui
veut l'entendre sa robustesse et sa longue floraison.
Cette année, je tente une nouvelle espèce, qui sera dévoilée cet été.
Cinq à six graines par alvéole sont déjà bien visibles, deux d'entre elles vont être supprimées
pour permettre aux autres de  s'étoffer plus facilement.


Les tiges rouge- pourpré de l'amarante arborent la couleur de la plante parvenue
à maturité. 
Dans quelques jours, je repiquerai chaque plant individuellement.
Chaque plantule donne une plante de 60 cm de large pour une quarante de centimètres
de haut.
Cette variété apporte du contraste au massif. Chaque été je l'utilise différemment.
Cette année, elle sera utilisée au sein d'un massif  en préparation : rose, blanc, pourpre.



                                                            Ostéospermum et pétunia.

                                                                               

Ces pétunias sont obtenus à partir d'un sachet de graines enrobées, proposées en
mélange de plusieurs coloris.
Dans le semis de l'an dernier, j'avais découvert une palette de couleurs variées, parfois
originales et surprenantes.
Pour cette saison, j'utilise la même variété.
Au cour de l'été, ces plantes sont maintenues dans un port compact.
Parfois, pour les rendre plus trapues, elles sont pincées et rabattues si elles s'affaissent
un peu trop .
Je vous laisse découvrir le charme de l'ostéospermum accompagnant le pétunia.
Facile à vivre, cette beauté Sud Africaine, très florifère manque de rusticité dans
ma région.
Par chance, son bouturage est un jeu d'enfant, saison après saison, cette astéracée
rejoint les massifs.

                                                      Impatience de "Nouvelle Guinée"

Depuis l'an dernier, je ne produis que des impatiences de Nouvelle-Guinée.
Le commerce propose des sachets de semences de bonne qualité.
Je dépose une graine par cellule, révélant  une jeune  plantule au bout d'une quinzaine
de jours.
Cette plante fleurit tout l'été à l'ombre ou à mi-ombre dans un sol léger enrichi de compost.


Je termine par ce semis de cosmos très facile à réussir.
Deux semences sont déposées dans chaque cellule, quelques jours plus tard, je supprime
la moins vigoureuse.


L'été dernier, cette plate bande située devant la terrasse accueillait des plantes annuelles.
Vous découvrez des agératums, des cléomes spinosa "Reine des Cerises", rose carmin, des bégonias
sempervirens, des cosmos et plusieurs variétés de pétunia surfinia.
A l'automne dernier, lors de la réfection de la pelouse, cet espace à été modifié et remodelé.
Dans le courant de l'été, je consacrerai un article à ce parterre.

~~~~~~~~~~
En 2018, les semis effectués en petite quantité sont entreposés dans une pièce tempérée.
Les graines sélectionnées cette année sont surtout des graines enrobées, déposées sur
une pastille de tourbe.
Cette dernière est aussi un support pratique que je vous recommande.
Succès garanti avec de nombreuses graines fragiles.
~~~~~~~~~~
Hélas, je ne vous promets pas les rayons ardents de notre astre lumineux mais je vous souhaite
une belle journée et du soleil dans vos cœurs.
Et ...

Rêve ta vie en couleur, c'est le secret du
 bonheur.
Pour que la vie soit un conte de fée, il suffit 
simplement d'y croire.

Walt Disney

Et pour égayer ces journées moroses, je vous quitte en chanson....


Bye, bye...
💜💜💜